« Hors normes », le film dont on avait besoin

Hello, j’espère que vous allez bien !

En ce moment, je vais souvent au cinéma, donc il y a pleins de films dont je veux vous parler ! Aujourd’hui, on revient sur Hors normes de Oliver Nakache et Eric Toledano. Le film retrace le parcours de jeunes autistes, qui sont pris en charges par des associations, celles de Bruno et de Malik. Ces deux associations permettent à des jeunes issus de quartiers difficiles de gérer et d’encadrer ces jeunes autistes que l’on qualifient « d’hyper complexes ».

Ce film traite d’un sujet dont on ne parle pas souvent, donc il y a un vrai message transmis par le film. C’est une histoire vraie, ce sont de vraies associations et il est alors utile d’en parler, pour donner de la visibilité à cette cause. Le message est très beau et assez bien transmis par le film. Vincent Cassel et Rida Kateb sont excellents dans leur rôle et tous les autres acteurs sont très justes. Le réalisme du film est très intéressant, c’est authentique et il y a de la profondeur dans les récits, dans les dialogues, dans les personnages. Il y a des séquences fortes, le film est émouvant, vrai et drôle. Les touches d’humour du film font du bien, c’est assez agréable car cela le rend léger. Ce n’est pas prise de tête, et le film ne rentre pas dans le larmoyant ou dans le mélodrame. Le quotidien, que l’on soit autiste ou que l’on s’occupe d’un autiste, n’est pas facile, voire même assez dur, mais tout de même remplie de joie, de tendresse et de moment de bonheur.

HorsNormes-Banniere-800x445

En revanche, j’ai trouvé quelques lenteurs et longueurs dans le film, je me suis surpris à regarder ma montre pour voir combien de temps il restait et cela n’est jamais bon signe. En outre, je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire et à m’attacher aux personnages pendant plus de la moitié du film, c’est vraiment venu tard dans le déroulé. C’était peut-être trop réaliste pour moi, ce qui a fait que je n’ai pas réussi à m’identifier et à pénétrer le récit. Bien qu’objectivement, le film soit bien réalisé, du point de vue de mon ressenti, ce n’est pas la même histoire. Je reconnais que c’est un bon film, mais ce n’est pas le genre de film qui me correspond.

Ce film est tout de même une belle leçon de vie et il interpelle sur le sort des autistes en France. Même moi qui était réticent au début, j’étais conquis, admiratif et en accord avec les personnages à la fin du film. Il y a des séquences assez intenses, du suspense et une séquence émotion à la fin. Nous sommes comme attrapés par le film, même si cela a pris du temps pour moi. Hors normes est un film nécessaire, sur un sujet dont on parle encore trop peu, avec des acteurs excellents qui le porte haut et qui en font une belle réussite. Rien que pour le message que le film transmet, il mérite d’être vu !


J’espère que cet article vous a plu, on se retrouve très bientôt, et on parlera encore de cinéma mais aussi de décoration dans les articles qui arrivent ! Je vous souhaite une bonne continuation, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à me rejoindre sur instagram ! A bientôt, et n’oubliez pas, soyez audacieux 😉

Un commentaire sur “« Hors normes », le film dont on avait besoin

Ajouter un commentaire

  1. Pour ma part, film francophone de l’année 2019 devant tous les autres (même les meilleurs comme « Les Invisibles »). J’ai ri et pleuré tout du long, j’ai adoré le côté réaliste du film. Pour moi, c’est dans le genre de la comédie dramatique que Nakache et Toledano excellent le plus !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :