Bonjour !

Aujourd’hui, on se retrouve pour un article qui me tient à cœur et que je voulais faire depuis un petit bout de temps : on va parler du livre Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano (et également approfondir le sujet du développement personnel, grâce à ce roman).

Dans ce beau livre, on suit la vie de Camille, 38 ans, mariée, mère d’un fils et employée dans une entreprise. On pourrait croire, aux premiers abords, qu’elle a tout pour être heureuse, pourtant le quotidien la ronge, et elle a l’impression qu’elle est passée à côté de ses rêves et de son bonheur.  Mais, grâce à Claude, un « routinologue », (qu’elle rencontre de façon assez inattendue), elle va reprendre sa vie en main, et la modeler de la façon dont elle le désire.


Je dois avouer que je n’ai pas été de moi-même vers ce livre. Je l’avais déjà vu quelques fois en magasin, mais ni la couverture (oui, je juge beaucoup les livres sur leur couverture…) ni le petit résumé ne m’avaient donné envie d’aller plus loin. Pourtant, je m’intéresse de plus en plus au question de développement personnel, mais ce livre ne m’attirait pas vraiment. Pourtant, quelques jours plus tard, une amie proche m’en a parlé, et m’a vivement conseillé de le lire, en me vantant ses mérites. J’ai donc mis mes préjugés de coté, et j’ai décidé de me lancer dans la lecture de ce roman.

D’ailleurs, c’est un des points que j’ai beaucoup aimé : c’est un roman. Beaucoup de livres de développement personnel sont en fait qu’une liste de conseils à adopter pour réussir sa vie. Là, c’est tout à fait différent. Nous sommes emmené dans l’univers du personnage et dans la mesure où le personnage est assez banal, chacun peut facilement s’identifier à elle.

J’ai été transporté. Littéralement. Rarement un livre ne m’a donné autant de force et de joie. Certes, sur la forme, on ne peut pas dire que c’est de la grande littérature, mais le contenu nous invite à une telle réflexion que la lecture nous attrape et ne nous lâche plus. Je pense que si on le lit attentivement, et que l’on met en application les expériences du livre, notre vie peut réellement changer.

Nous avons tous eu des moments de trouble dans notre vie, et je crois que ce livre peut aider dans certaines situations. Il nous donne de bonnes idées pour apprendre à aimer la vie et en profiter à chaque instant.  Et il nous montre également que lorsque l’on veut réellement quelque chose, il faut tout faire pour y arriver, même si c’est dur. Ce livre nous apprend à dépasser nos limites, et réaliser nos rêves.

Pour ma part, je dois avouer que j’ai décidé de créer mon blog un peu après avoir lu ce roman. J’hésitais beaucoup avant, et ce livre a été le déclic. « Pourquoi tu n’ouvres pas ton blog ? Tu as peur de quoi ? » Alors je me suis lancé. Et ça fait beaucoup de bien de faire ce dont on a envie ! Notre destin nous appartient, c’est à nous d’en faire ce que l’on désire.

Le titre se suffit à lui-même. Il semble vouloir nous dire « Vis maintenant ! Vis tant que tu en as l’occasion ! Et profites ! ». Nous avons tous des rêves, mais à chaque fois, on se dit que c’est trop dur, que ce n’est pas pour nous, qu’on y arrivera jamais. Stop ! On se remet en selle, on relativise (oui, nous avons des problèmes, mais est-ce les pires problèmes du monde ?) et on se donne à fond. De plus en plus souvent, lorsqu’il m’arrive quelque chose de négatif, que j’ai un problème, je relativise. Mon problème est grave, sur le moment, pour moi, mais à côté des problèmes de certaines personnes, c’est juste un petit soucis. Je me dis ceci et ça va mieux, je ne déprime plus pendant des heures voire des jours, comme avant. Et j’essaye directement de trouver des solutions pour résoudre cette difficulté.

Je vous recommande vivement de lire ce roman, que vous soyez en accord avec votre vie ou non, il pourra vous aider. Il y a toujours des choses à améliorer. Le seul bémol, pour moi, se trouve à la toute fin. Je ne veux pas trahir le secret pour ceux qui ne l’ont pas lu, mais il se passe quelque chose que j’ai trouvé un peu « gros », même si je comprends l’idée : quand on fait tout pour réaliser ses rêves, les choses les plus folles peuvent arrivées.


J’espère que cet article (un peu différent des précédents) vous a plu. J’attends avec impatience vos critiques, qu’elles soient positives ou négatives. Et si vous voulez discuter du livre, je me ferais un plaisir de vous répondre en commentaire. En attendant, vous pouvez me retrouver sur mes différents réseaux sociaux, dans la barre latérale, si vous voulez échanger avec moi. Je vous souhaite une bonne continuation et surtout, n’oubliez pas d’être audacieux ! (Encore plus que d’habitude !)

Advertisements