Bonjour tout le monde !

Je suis de retour pour vous faire partager les films que j’ai été voir au cinéma en février, et ce que j’en pense (oui, oui, j’aime beaucoup donner mon avis sur les films que je vais voir).


  • Compte tes blessures de Morgan Simon

Synopsis : Vincent, 24 ans, la moitié du corps tatoué, est chanteur dans un groupe de hard rock, où il semble s’épanouir. Après avoir perdu sa mère, l’arrivée d’une nouvelle femme dans la vie de son père va faire renaitre ses démons. Les tensions entre Vincent et son père vont être exposées au grand jour. Le jeune chanteur ne pourra plus se taire, et va laisser transparaitre sa colère et ses désirs.

900x506xcompte-tes-blessures1-jpg-pagespeed-ic-6zp1al8by0

Lorsque j’ai été voir Compte tes blessures au cinéma, je m’attendais à un film plein d’intensité et de rebondissements. Mais j’ai été déçu. Le film en lui-même est très intéressant, l’histoire est originale. Cela met en lumière les relations conflictuelles que l’on peut avoir dans une famille. Ici, ce sont le père et le fils qui ne savent pas comment se dire leur amour. Le fait qu’on ne choisit pas de qui on tombe amoureux est également mis en évidence. Les plans sont beaux et j’ai beaucoup aimé la manière de filmer, qui nous permet de pénétrer dans la peau et l’esprit des personnages. Il y a, selon moi, une identification assez forte qui se fait pendant toute la durée du film.

Cependant, le film n’est pas assez abouti pour moi. Il manque de relief à certains moments, de détails et d’intensité. Certains passages mériteraient d’être beaucoup plus approfondis. Je suis resté sur ma faim, si je puis dire. Je pense que le film aurait pu être un peu plus long (il ne dure qu’1h20) et plus détaillé. En revanche, les acteurs sont très justes et ont beaucoup de talent. Le duo Kevin Azaïs et Monia Chokri fonctionnent à merveille.

Morgan Simon, le réalisateur, signe ici son premier long métrage et nous pouvons lui dire bravo, malgré les quelques imperfections que je n’ai pas aimé. Dans sa globalité, le film est agréable, mais ne semble pas abouti, je reste assez déçu.

compte-tes-blessures


  • Moonlight de Barry Jenkins

Synopsis : On suit la vie d’un jeune homme, Chiron, un afro-américain, qui a grandi dans un quartier difficile, pendant trois phases de sa vie. Il va se découvrir, et essayer de chercher qui il est, dans ce vaste monde. Il va tout faire pour s’affirmer, dans un milieu qui le rejette à cause de son homosexualité.

145047

Moonlight est fantastique (il n’y a pas que moi qui le dit, il a gagné l’Oscar du meilleur film, rien que ça !). L’histoire est intense, on voit l’évolution de ce garçon qui se découvre, et découvre son homosexualité, dans un contexte qui n’est pas facile. Lorsqu’il est jeune, son quotidien est fait de bagarres, de moqueries, de coups et d’insultes. Ce film essaye de briser les clichés et met en lumière de réels problèmes actuels.

Le film n’en fait pas trop ni sur l’homosexualité, ni sur la violence, ni sur la drogue, et c’est agréable. Nous sommes loin des clichés, et je pense que c’est pour cela que le film est aussi bon. Le film est très subtil, tout en finesse. La photographie est magnifique, les images sont réellement sublimes. Moonlight sort de l’ordinaire et de ce que l’on voit habituellement. Si vous voulez regarder un film qui bouleverse, courez le voir !

Moonlight


  • Loving de J. Nichols

Synopsis : Une femme noire, Mildred Jeter et un homme blanc, Richard Perry Loving, se marient dans le district de Columbia en 1958. De retour en Virginie, d’où ils sont originaires, ils se font arrêter et inculper car les mariages « inter-raciaux » sont interdits dans l’état où ils résident. Ils sont jugés coupables et doivent choisir entre quitter l’état de Virginie pendant 25 ans ou alors faire un an de prison. Ils décident alors de quitter leur terre d’origine. Mais quelques années plus tard, Mildred veut que les choses changent et écrit à Kennedy. Va s’en suivre une lutte pour obtenir des droits, qui sont fondamentaux.

hero_loving_01

Le film met en lumière l’amour qui lie ce beau couple et les difficultés qu’ils ont pour vivre cette passion dans ce contexte. Loving est loin des scènes de violences raciales que l’on a pu voir de nombreuses fois dans d’autres films. Le film s’éloigne des procédés tout faits pour révéler son authenticité et sa beauté. Grâce à cela, le film nous touche beaucoup plus que si nous assistions à des scènes violentes ou à des procès interminables. Tout cela est très subtil.

Mildred devient le symbole de la liberté, de la résistance et du renouveau pour le peuple noir, qui est victime de discriminations. Richard semble ne pas comprendre l’ampleur du problème et ne veut pas se battre contre ceci, il ne veut pas de procès, pas d’ennui. Cela fait du bien de voir une femme forte à l’écran, qui se bat pour ses droits et qui va au bout des choses. Ce film est profondément humain, plein de charme et de force. Et les acteurs sont éblouissants, chacun incarne leur rôle à merveille.

Ce film retrace une histoire vraie, Richard et Mildred Loving ont réellement vécus et subis tout cela. Mais ce film ne tombe pas dans les clichés, et c’est grâce à cela qu’il nous transcende et qu’il est aussi juste dans tous ces aspects.

loving-still-1-1160x480


  • A cure for life de Gore Verbinski

Synopsis : Lockhart, un jeune cadre plein d’ambition, part à la recherche de son patron (sous les ordres de la direction de son entreprise), qui est en « vacances » dans un centre dans les Alpes suisses. Lockhart pense repartir dans la journée avec son patron, pour retourner au siège de son entreprise, mais il n’en est rien. Il va être retenu au centre, et va petit à petit devenir un pensionnaire de longue durée, avec un certain mal qui le ronge.

a-cure-for-life-apres-sa-campagne-de-fake-news-la-fox-sexcuse-une

Mon avis est très partagé sur ce film. Esthétiquement, il est parfait. Le scénario est très original, cela change de ce que l’on a vu auparavant, même si certains éléments sont prévisibles dès le début. Les gros plans donnent une certaine intensité, du rythme et du suspens au film. Les plans d’ensembles, quant à eux, sont magnifiques et montrent la beauté des paysages.

Au delà de l’histoire, il y a une critique de la vie active, du travail non-stop. Le fait de travailler tout le temps, sans prendre en compte sa santé et son bien-être intérieur est mis en lumière. Cette critique de la société actuelle nous montrent que nous ne sommes que des pions, qui doivent absolument aller au bout de la mission qui nous est confiée.

A certains moments du film, on se demande pourquoi le personnage principal ne change pas les choses, il a quelques possibilités de le faire. Et la fin est, pour moi, beaucoup trop « fantastique ». Dans l’ensemble, ce film est un thriller visuellement parfait, qui nous fait nous placer dans la tête du protagoniste principal et qui nous tient en haleine.

525752


  • La La Land de Damien Chazelle

Synopsis : Mia, une jeune actrice qui enchaine les castings et qui essaye de se faire un nom, est, le reste du temps, serveuse dans un café, mais elle ne s’épanouit pas dans ce travail. L’autre protagoniste s’appelle Sebastian, un passionné de jazz, qui joue du piano dans des petits clubs pour pouvoir payer le loyer. Mia et Sebastian sont très loin d’avoir la vie dont ils rêvent. Ils vont se rencontrer dans un embouteillage, et ne vont pas partir sur de bonnes bases. Mais l’amour va les réunir, et ils ne pourront pas se résister l’un l’autre. Nous allons suivre leurs péripéties, mais leur amour va t-il résister aux tentations d’Hollywood, aux illusions et aux désillusions auxquelles ils vont être confrontés ?

la-la-land-3

C’est mon gros coup de cœur de ce mois de février, La La Land est vraiment fantastique. Ce film m’a fait rêver. Les personnages sont profonds, les couleurs sont sublimes, la photographie est parfaite. Vous pouvez retrouver ma critique complète dans cet article.

la-la-land-original-soundtrack-oscars


Comme toujours, j’espère que cet article vous a plu. Si vous voulez partager votre avis et vos critiques sur les films (ou sur mon article), n’hésitez pas à me laisser un commentaire. Vous pouvez également me conseiller des films (s’ils sont encore au cinéma, c’est encore mieux), cela me ferait très plaisir.

Rejoignez moi également sur mes différents réseaux sociaux (je suis assez actif sur instagram), pour que l’on puisse échanger ensemble. Je vous souhaite une bonne continuation, et n’oubliez pas d’être audacieux !

Enregistrer

Publicités